Les thérapeutes et coachs référencés sur ce site ne sont pas des médecins. En cas de maladie, malaise, trouble important, consultez d’abord votre médecin. En savoir plus... J'ai compris

Qu’est-ce que la confiance en soi ?

Avoir confiance en soi, c’est aborder les différents domaines de la vie avec une foi en soi et en l’avenir. C’est se sentir capable d’accomplir de grandes ou petites choses qui nous tiennent à cœur. C’est s’épanouir intellectuellement et émotionnellement avec sérénité, tout en étant assuré d’avoir les ressources nécessaires pour faire face à tous types de circonstances. Bref, avoir confiance en soi, c’est un mélange de conviction et d’optimisme.

Mais la confiance en soi, aussi merveilleuse soit-elle, est un équilibre intérieur souvent fragile et une majeure partie de la population fait face à des difficultés pour la ressentir, la préserver ou la développer. Selon un sondage OpinionWay CEVIPOF réalisé fin 2015, seulement 13% de la population française était dans un état d’esprit de confiance personnelle. 

La confiance en soi est reliée à l’émotionnel et pour cette raison, elle se construit dès les premiers instants de la vie. Elle se forge en même temps que l’identité et la personnalité, par le biais des regards, des paroles, de l’amour reçus. L’éducation, l’environnement, les liens affectifs de l’enfance laissent en chacun, petit à petit, au gré des événements, des mémoires à travers lesquelles la confiance en soi peut s’accroître ou décroître. 

Étroitement liée à l’estime de soi (qui correspond davantage à la valeur que l’on se donne, à l’image que l’on a de soi), la confiance en soi fluctue et se travaille tout au long de la vie.

Chercher un praticien

Quels sont les troubles liés à cette thématique ?

Manque de confiance en soi

Le manque de confiance en soi confronte un individu à la difficulté de croire en ses capacités de réussite et d’entreprendre ce qu’il désire. Cette difficulté se construit dans l’enfance et l’adolescence, si l’on se sent dévalorisé, que ce soit à travers les mots ou à travers la place occupée. Des croyances limitantes vont alors se forger et empêcher un individu de s’épanouir et de s’accomplir. Le manque de confiance en soi se caractérise de plusieurs façons : peur de prendre des risques, anticipation d’échec, manque de persévérance, difficulté à reconnaître ses erreurs, fausse modestie...

Complexe d’infériorité

Défini par le Pr. A. Adler, le complexe d’infériorité (ou sentiment d’infériorité) est un état psychologique caractérisé par l’impression d’être insuffisant ou incapable d’être à la hauteur d’un idéal ou d’une tâche. Cette vision négative de soi est associée à un manque de confiance en soi et un mécanisme de dévalorisation permanente. L'individu se trouve constamment moins intéressant, moins beau, etc. Pour se protéger, il peut aussi être amené à s’empêcher d’agir dans certaines circonstances, comme aborder quelqu’un, prendre la parole en public, etc.

Syndrome de l’imposteur

Le syndrome de l’imposteur n’est pas un trouble, mais plutôt un mécanisme, par lequel un individu, souvent autodidacte, va avoir du mal à se sentir légitime dans les fonctions qu’il occupe ou les qualifications qu’il peut faire valoir. Il va également beaucoup douter, et nier les accomplissements personnels et professionnels dont il devrait avoir le mérite, en attribuant ses réussites à des contextes extérieurs favorables. Généralement, celui-ci a l’impression de duper les autres et a donc aussi peur d’être « démasqué ».

 

Les médecines douces recommandées pour retrouver confiance en soi

Perdre confiance en soi peut être une chose assez courante, mais renouer avec elle n'est pas toujours un chemin facile. Pourtant, retrouver confiance en soi, c'est se sentir plus libre au quotidien, être capable de déployer ses ressources, jouir d'être pleinement soi. Les médecines douces apportent de précieux outils et accompagnements pour se reconnecter à cette puissance intérieure.

Les médecines douces, dites aussi médecines alternatives et complémentaires (MAC), n’ont pas vocation à remplacer un traitement médical. En cas de maladie, malaise, trouble important, consultez d’abord votre médecin.